Reforestation d’envergure au Tchad avec l’association Main Secourable

Bien qu’à court terme le développement du Tchad montre des aspects positifs pour le quotidien de nombreux tchadiens, à moyen terme il entraîne un impact écologique et humain négatif et non négligeable. Le territoire est cependant très riche en sites naturels et en biodiversité. Il s’avère ainsi propice aux projets de développement durable dans de nombreux secteurs économiques tels que l’agriculture ou l’éco-tourisme. 

Un Protocole d’Accord et de Partenariat a été signé le 13 septembre 2018 avec le Ministre de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche. Il s’inscrit dans le Programme National de Reboisement du Tchad et dans le Programme Panafricain de la Grande Muraille Verte. Ce projet permettra, en préservant les ressources naturelles locales, de développer une économie favorable, voir salutaire, aux populations impliquées.

Il concernera 6 zones, dont les deux premières sont prioritaires : Korbo, Moukoulou, Bitkine, Mongo, Baro et Abtouyour.  

Les avancées :

Phase 1 : recensement et sensibilisation

  • Analyse scientifique des sols, réseaux hydrologiques , qualité des eaux souterraines – coopération entre experts tchadiens et européens
  • Partenariat avec les organisations spécialisées tchadiennes (PARSAT,…)
  • Partenariat avec les ministères, les préfectures et autorités compétentes
  • Recherche des zones propices à une première reforestation
  • Recensement des espèces endémiques et espèces à potentiel économique intéressant
  • Recensement et protection des arbres anciens
  • Analyse des pratiques d’agroforesterie
  • Préparation des sols en vue des premières plantations (compostage, zone de rétention des eaux de pluie,…)
  • Analyses scientifiques (sols, eau, biodiversité actuelle,…) sur les sites potentiels
  • Sensibilisation des populations locales pour faire cesser la coupe d’arbres et diminuer l’utilisation du plastique
  • Formation des populations impliquées en agroforesterie
  • Zone test de reforestation et de permaculture sur zones détériorées
  • Communication internationale pour soutien au projet

Phase 2 : Reforestation avec les enfants

  • Inauguration officielle de lancement du projet  avec les  instances officielles (proposition de plantation du premier arbre par le Président de la République du Tchad)
  • Programme de reforestation en partenariat avec toutes les écoles de la région (chaque enfant aura à charge de planter 10 arbres (fruitiers et essences rares endémiques) et de s’en occuper quotidiennement
  • Sensibilisation à ne plus utiliser de plastiques. Programme parallèle « Zéro plastique pour le Guéra »
  • Création de pépinières en partenariat avec les maires et chefs de village
  • Formation dans les écoles à la richesse de la biodiversité, à sa fragilité et à l’importance de sa protection
  • Sensibilisation des populations à la préservation des arbres, à l’utilisation rationnelle du bois et aux bienfaits de la biomasse
  • Formation des agents des eaux et forêts, de la police et des instances locales à la préservation de l’environnement et à l’aide à la sensibilisation des populations locales
  • Création de réserves naturelles test pour préserver des espèces en voie de régression ou disparition
  • Création d’une filière écotouristique (prestations centrées sur la découverte de la biodiversité (formation de guides, treks diurnes et nocturnes, traditions locales,….)
  • Communication internationale pour soutien au projet

Phase 3 : Implication de la population locale

  • Déploiement du programme de reforestation à toute la région du Guéra
  • Supervision d’un spécialiste tchadien et formation de responsables sur zones définies
  • Promotion de l’écotourisme avec agences internationales spécialisées
  • Développement de l’économie locale par la création de coopératives (produits bruts et transformés, vendus sur place et exportés en Europe)
  • Soutien économique aux dispensaires et maternité par la redistribution d’une partie des bénéfices des coopératives
  • Participation des populations fragiles (veuves, handicapés, orphelins,…) aux travaux de coopératives
  • Communication internationale pour soutien au projet

Produits locaux du Laos

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Acheter nos produits

Pour chaque produit vendu, une contribution équivalent à minimum 12% du prix d’achat est reversé pour soutenir des projets de développement.

Voir nos produits

Donation solidaire

Effectuer une donation financière...


En savoir plus

Partager

Partager et faites découvrir nos projets autour de vous !