Le rouge et le noir : découvrez nos poivres rares du Laos

Nos poivres rares (variété botanique: Piper Nigrum), ont été importés de l’Inde, plus particulièrement de la région du Kérala. C’est avec une trentaine de graines que les premiers plants ont été produits : ils se sont parfaitement acclimatés au sud du Laos.

Le poivre rouge et le poivre noir sont produits par le même arbre, le poivrier, mais récoltés à différent moment. Ce sont deux types de poivres aux saveurs gustatives différentes mais aux propriétés thérapeutiques communes.

Ces poivres sont cultivés sur les plateaux des Bolavens (ou Bolovens), montagnes de faible altitude au sud du Laos, selon les principes de l’agriculture biologique. Il y demeure un microclimat très particulier liée à la morphologie du terroir. Tempérée en journée avec des averses régulières et un bel ensoleillement, il arrive que les températures chutent en-dessous de 0 degrés Celsius pendant la nuit. Ses sols volcaniques profonds cachent une richesse géologique et hydrologique particulière et une exposition privilégiée. Cette typicité des sols et du climat a favorisé un développement surprenant de ces poivres d’exception. Ce terroir très riche, était déjà connu mondialement pour ses productions de thés et de cafés, mais il s’est avéré exceptionnel pour la culture des poivriers.


Une technique de séchage douce a été élaborée pour favoriser une lente concentration des arômes et préserver les parfums fruités de ces poivres.

Encore peu connu du grand public, ces poivres sont aujourd’hui adulés par de grands chefs et des pâtissiers étoilés.

Les caractéristiques aromatiques : des poivres d’excellence

Le poivre rouge et noir du Laos sont tous deux une véritable source de richesse gastronomique, d’une élégance aromatique rare.

Le poivre rouge, avec ses grosses baies crénelées, reste le plus sophistiqué. Il est récolté à pleine maturité alors que le noir est obtenu lorsque les baies sont récoltées juste avant celle-ci.

Le poivre rouge exhale des arômes exotiques, très parfumées aux notes exquises de baie rouge, de datte, de pain d’épices, de clous de girofle et de sous-bois. Son piquant est progressif et il demeure une belle longueur en bouche. Se rapprochant quelque peu des arômes du poivre de Kampot, il garde une originalité et une finesse bien à lui, liées à son terroir exceptionnel.

Le poivre noir s’exprime par des notes subtiles plus acidulées, au doux parfum de mandarine et menthe poivrée. Son piquant est plus vif.

Malgré ces différences, leurs goûts sont intenses et le poivre noir comme le rouge s’harmonisent très bien avec des viandes rouges grillées ou en marinade (steak, bœuf, agneau), des viandes blanches (volaille, veau), des poissons, des crustacés, des salades et crudités, des fruits frais (fraises, ananas, mangue, pamplemousse…) et s’accorde merveilleusement bien avec les fromages frais.

Cela vous laisse une grande liberté d’expression culinaire pour vos plats, vos apéritifs et vos desserts. Vous donnerez par votre assaisonnement des saveurs exotiques, fruitées et pimentés uniques.

Les propriétés médicinales du poivre rouge et noir

Voici en quelques mots leurs vertus :

  • Ils favorisent la digestion (diminuent les flatulences, soulagent les douleurs abdominales, les constipations, les diarrhées ou les vomissements)
  • Agissent comme antidépresseurs grâce à leur contenu en pipérine qui stimule la production d’endorphines, procurateur d’une sensation de bien-être
  • Aident à lutter contre le stress et l’anxiété,
  • Et ils sont riches en minéraux et en vitamines (B, C et K).

Pour ces bienfaits, la consommation du poivre est donc conseillée en cas de nausées ou de constipation tant qu’elle est modérée, car le cas échéant, elle peut causer des troubles de la digestion et des brûlures intestinales.

D’où viennent nos produits ?

La culture de nos poivres est biologique, traditionnelle et respect l’environnement. Ils sont récoltés à la main, le poivre rouge suite au poivre noir, et sont longuement séchés au soleil ce qui permet de préserver et développer leurs arômes.

Nous entretenons des relations justes et équitables avec nos agriculteurs du Laos et soutenons aussi des projets humanitaires qui bénéficient à leur population.

Nous vendons nos poivres dans des moulins qui peuvent être rechargeables. Une fois que le moulin est vidé vous pouvez acheter du poivre seul en recharge et le remplir à nouveau en l’ouvrant.

Vous pouvez trouver des idées d’utilisations des poivres rouge et noir des Bolavens dans nos recettes qui leur sont dédiés.

Problèmes d’assimilations :

Il est déconseillé de consommer du poivre en cas d’ulcère à l’estomac ou d’hémorroïdes, elle peut irriter l’intestin et aggraver une gastrite car la pipérine contenue dans le poivre est irritante pour les muqueuses de l’estomac.

Le saviez-vous ?

Les poivres verts, blancs, noirs et rouges sont issus de la même plante mais sont cueillis à différentes maturités. Le poivre gris n’existe pas, ce n’est qu’un mélange de la poudre de poivre blanc à la poudre de poivre noir.

Le poivre perd de sa saveur lorsqu’il est en poudre, c’est pourquoi il est préférable d’acheter les grains de poivre et de les moudre ou de les concasser soi-même avec un moulin à poivre, un mortier ou le plat d’un couteau.

Il perd aussi ses qualités aromatiques avec la cuisson, donc il est recommandé de l’utiliser comme condiment en saupoudrant le plat au dernier moment.

Découvrez nos poivres d’exception :

Laisser un commentaire